Croix et calvaires à Saint-Rémy l’Honoré (1)

Patrimoine religieux issu du passé, les croix et calvaires ont bordé les chemins  et sentiers sur Saint-Rémy-l’Honoré.  Un petit état des lieux sur les croix existantes, celles qui ont disparues au fil des années.

Les Croix et calvaires dans l’Histoire
C’est à partir du IVème siècle que la croix qui représente la crucifixion de Jésus, devient le symbole principal du christianisme, après que l’empereur Constantin converti au christianisme ait interdit le supplice du crucifiement. On parle de crucifixion pour Jésus.
Les premières croix sont sans représentation du Christ crucifié, image trop douloureuse et trop violente pour les premiers chrétiens. En effet dans l’empire romain entre le Ier siècle avant Jésus Christ et le Ier siècle après Jésus Christ, la croix instrument de supplice est réservé à ceux qui n’ont pas le statut de citoyen romain et sont des criminels, des esclaves, des déserteurs, des révoltés.
A partir du IXème siècle, le Christ est représenté sur les croix. Au Moyen Age, elles se multiplient en France, au bord des routes, aux carrefours des voies, dans les villages.

L’Histoire à Saint-Rémy-l’Honoré
Situé à quelques kilomètres du site du Diodurum, Saint-Rémy l’Honoré est un village du pays d’Yveline, dont les origines remontent à l’époque mérovingienne.
En effet un acte de donation de l’Yveline par Pépin le Bref, en 768, fait mention d’un « mansus » mérovingien dénommé « alta bruyera », site que nous connaissons aujourd’hui sous le nom des « Haute Bruyères ».
Un prieuré y fut édifié dès 1112, puis une abbaye, qui fut détruite à la Révolution.
Sur le territoire de cette abbaye existaient entre autre plusieurs grandes fermes : les Hautes Bruyères, ferme au Boeufs (ferme de la Justice ), Beauvais, Chatillon, Montmort et la Tasse dont les plaines portent encore leur nom.
C’est aux abords immédiats et non loin de ces fermes que nous retrouvont certaines de ces croix et calvaires, qui ont disparues au fil des ans

Le chemin de Croix sur Saint-Rémy-l’Honoré : Ferme de Beauvais, et rue du long des bois

La Croix rue du Long des Bois
Fin des années 60, victime des ans et des intempéries, une croix de bois du Calvaire du Long des Bois s’est affaissée. Seul persistait le socle en pierre, entouré de 3 tilleuls.

Grace à la générosité et à la compétence de paroissiens, une nouvelle croix a été taillée et façonnée dans un bois bien dur, pour remplacer l’ancienne.

Photo de la bénédiction du 10 octobre 1970, sce propriétaire du terrain

Le 10 octobre 1970, elle a été bénie sur l’emplacement connu des saint-rémois d’aujourd’hui.
L’emplacement de cette croix a été quelque peu modifié depuis son implantation originale. Elle aurait été déplacée d’une dizaine de mètres vers le bourg.

D’après un ancien, cette croix a été placée là par la volonté de la fille du comte de Nugent, religieuse. 3 acacias devaient entourer la croix.
Le temps passant, les acacias sont devenus petit bois, trop prolifiques, ils furent remplacés par 3 tilleuls, toujours présents.

Sur la photo ci-dessous, la croix a été rénovée par les propriétaires qui sont très attachés à ce patrimoine.
Le bois qui a servi à ériger cette croix serait venu du … lavoir du Tremblay

La croix telle que nous la connaissons

La Croix de la ferme de Beauvais

« La dame de Nugent, était aussi propriétaire des terres des fermes de Beauvais et de Châtillon.
Un calvaire était érigé à l’entrée de chacune des fermes. »


 extrait des 3 clochers, chronique locale édité par l’abbé Perrochon.


Les Croix de la ferme de Beauvais
Le calvaire de Beauvais est toujours visible le long du chemin de Beauvais, en bout du pignon de la ferme, longeant le chemin rural de Beauvais.
Ce calvaire est aujourd’hui en métal.

De part le témoignage de nos anciens, les 2 calvaires de Beauvais  été orientés de façon à se faire face au travers de la plaine de Beauvais et de Châtillon, qui les séparait. Ces croix sont autant de patrimoine à découvrir.

La croix de la ferme de Beauvais située à proximité du hangar rouge

Dans le prochain article sur les croix et calvaires : les croix disparues (2)

Lien Permanent pour cet article : https://vivresaintremylhonore.fr/croix-et-calvaires-a-saint-remy-lhonore-1/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :