Le départ de « Korian la Guyonne » de Saint-Rémy l’Honoré, impact les commerces locaux.

Annoncé depuis maintenant près de trois ans, le départ de la clinique « Korian la Guyonne » est aujourd’hui effectif.

Si ce départ de la clinique « Korian la Guyonne » sur Guyancourt est annoncé depuis plusieurs années, il n’est pas sans impact sur les chiffres des commerces locaux : épicerie et restaurant, la reprise du bâtiment, …

La clinique « Korian La Guyonne » qui accueillait des patients en besoin de soins continus dans le cadre d’une surveillance médicale,  faisait également appel à des emplois médicaux libéraux locaux.

Depuis une semaine, les ambulances et camions de déménagements font le va et vient entre Saint-Rémy l’Honoré et Guyancourt, vers la nouvelle structure « Korian Grand Parc » qui  accueille désormais  les patients venant de Saint-Rémy-l’Honoré mais aussi du Mesnil-Saint-Denis.

Si le regroupement des activités du groupe Korian, dans une structure plus adaptée semblait inévitable, le directeur de la nouvel le clinique déclare dans le Parisien de ce jour « Le réseau de transport est plus développé à Guyancourt, explique Cédric Erdogan, directeur de la clinique. Les familles auront plus de facilité à venir voir les patients. C’est aussi une ville plus habitée où nous pouvons proposer plus de services. »

 Baisse du chiffre d’affaire  pour les Commerces

Depuis une semaine les effets du déménagement se font déjà ressentir sur les commerces locaux, plus spécialement sur la petite épicerie locale, qui annonce déjà une baisse de son chiffre d’affaire, alors que le gestionnaire  estime être impacté à hauteur de 25% annuellement.

Un bâtiment vide pour quel repreneur et quelle activité ?
Ce bâtiment d’une surface de plusieurs milliers de m², est aujourd’hui vide. Bien que classé en zone d’équipements ou d’activités (dans le PLU), on en ignore la destination, si celle celle-ci va évoluait (comme le souhaitait l’exécutif local) alors que le centre village fait l’objet d’un projet grandiose de réaménagement par la mairie.

Si la disponibilité de ce terrain offre un potentiel pour de futurs logements,  rien n’a été évoqué en mairie tant en conseil municipal, qu’avec la commission d’urbanisme. Toutes les solutions sont envisagées  depuis 2016, promoteurs immobiliers, EPF (établissement public foncier), CCCY (Coeur d’yvelines), des repreneurs éventuels pour des nouvelles activités,  …..

Autre point, une partie de ce terrain sera-t-il inclus dans le projet coeur de village ? Aujourd’hui c’est le grand flou.

affaire à suivre ….

jlb

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :