A Saint-Rémy-l’Honoré, les dépôts de déchets ne sont pas toujours ce que l’on croit….

En bordure de chemins et routes, ces déchets peuvent être également verts

La gestion de ces déchets sauvages revêt plusieurs formes.
Sont souvent assimilés à des déchets sauvages, ces amoncellements de déchets plus ou moins volumineux déposés là en bordure de nos routes et chemins. C’est la forme la plus visible, car elle attire notre attention. Une autre forme est le dépôt diffus dans la nature. Moins visible car on les remarques moins tel que mégots de cigarettes, bouteille plastique jetés dans le fossé… Une troisième catégorie correspond aux dépôts sauvages effectués autour des points de ramassage de nos ordures comme l’amoncellement de cartons, d’un sac poubelle déposé là à coté de la poubelle etc…

Les dépôts de déchets verts
S’ils attirent moins l’œil, ils restent une vrai pollution, et se situent bien souvent en milieu rural et péri-urbain, aux abords des routes et dans les espaces naturels (en sous-bois), mais aussi sur des terrains agricoles.

Une pratique bien ancrée
Même si le déchet vert se décompose avec le temps, quoi de plus simple que d’emprunter un chemin et déposer là en sous-bois ces déchets, au lieu de faire des kilomètres et le déposer en déchetterie.

Photo sce Jean-Luc Bienvault, prise Bois des Graviers, sente Sainte-Catherine

Lien Permanent pour cet article : https://vivresaintremylhonore.fr/les-depot-de-dechets-ne-sont-pas-toujours-ce-que-lon-croit/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :