Numérique à St-Rémy l’Honoré : « Il n’y a pas d’intérêt d’avoir la fibre chez les particuliers »

La commune de Saint-Rémy l’Honoré se contentera d’une montée en débit, a confirmé Mme la Maire.

Numérique MEDAlors que le conseil municipal débattait pour un avis sur l’adhésion de la CC Coeur d’yvelines au Syndicat mixte ouvert « Yvelines Numériques », la réponse de Mme la Maire à la suite de la remarque de JLuc Bienvault sur « le choix d’une Montée en Débit prioritaire pour St-Rémy l’Honoré » a de quoi surprendre :

« Il n’y a pas d’intérêt d’avoir la fibre chez les particuliers même pour le télétravail«  a annoncé Mme la maire de Saint-Rémy l’Honoré lors du conseil municipal du 1er juillet dernier. (extrait vocal ci-dessous)

 

 

Même si le débit annoncé sera bien supérieur à 3 – 4 Mbps*, pour une Montée en Débit en 2017 concernant Saint-Rémy, ce débit baissera fortement, tout comme aujourd’hui, au vu de la qualité réseau cuivre installé depuis des années, et des distances entre le sous-répartiteur et les habitations desservies (ouvrir l’image de l’ARCEP).

Les chiffres de « 30, 40 noeuds« *  plutôt Mbps (Mégabits par seconde), pour tous les saint-rémois garantis par Mme la Maire,  ne seront pas tenus ¨pour l’ensemble des saint-rémois sur le réseau cuivre, (exclusion faite de Châtillon – INA et Haute-bruyères desservis respectivement par les NRA des Essarts le roi et Coignières).

En effet l’ARCEP annonce que l’opération d’une Montée en Débit permet à plus de 90% des abonnés d’une zone concernée de bénéficier de débits théoriques supérieurs à 5 mbps, compatible avec la fourniture de services « triple play »,  on est loin des chiffres annoncés par Mme la Maire …

En se contentant d’accepter une Montée en Débit, alors que le travail à domicile se développe fortement, et nécessite des débits toujours plus important c’est bien un refus des nouveaux usages du numérique qui est subi, avec pour conséquence le  manque d’attractivité pour les nouveaux arrivants et une dévalorisation de nos habitations sur le moyen terme.

Tel que planifié aujourd’hui, il faudra donc attendre 7-10 ans, pour un accès à la fibre optique.

Si un nombre important de saint-rémois ont des débits correctes, comme en centre village, pâtis bas, ce n’est pas le cas de certaines zones de Saint-Rémy qui sont soit en zone d’ombre, soit dans une zone où le débit est trop faible pour une réception triple play. Cette réflexion  nous amène de multiples questions :

Y a-t-il pour notre commune un schéma de la boucle locale, une cartographie du spectre d’éligibilité  (Zone d’Ombre, dégressivité des débits,  reception triple play, …) ?

Existe-t-il un sous-répartiteur sur St-Rémy, si non y aura-t-il création d’une zone de sous-répartition avec l’implantation d’un NRA-MED, d’un sous-répartiteur afin de rendre éligible le maximum d’habitations saint-rémoises situées en Zone d’Ombre ou très faiblement desservies ?

 

A consulter, cet excellent article d’un conseiller d’une commune voisine (Pourquoi la Montée En Débit (MED) proposée par le Conseil Général des Yvelines est une fausse bonne idée ?) , « cette façon de faire a l’énorme avantage d’utiliser les fils de cuivre existants  et donc d’éviter les lourds travaux de génie civil entre les sous-répartiteurs et les utilisateurs. Les travaux de Génie civil se cantonnent à la pose d’une fibre optique entre la boucle optique et le sous-répartiteur et, en général, à l’agrandissement du sous-répartiteur pour pouvoir loger les équipements  VDSL2 »

A voir également ce petit  guide de l’ARCEP  l’offre de Montée en Débit PRM (Point de Raccordement Mutualisé)

* 3 – 4 Mbps : c’est le débit moyen constaté pour une habitation aujourd’hui située à environ 3 à 3,5 km  du nœud NRA (TRE78 au Tremblay sr Mauldre) avec reception par ADSL (TEL, internet et TV). Ce débit proposé  n’est pas représentatif de tous les opérateurs numériques.

jlb

%d blogueurs aiment cette page :